La cristallographie : mettez de la science dans votre quotidien !

2014 :  année internationale de la cristallographie. Une thématique qui vous semble déconnectée de votre quotidien ?

Pourtant, cette science ne concerne pas que le cristal puisqu’elle est l’étude de l’organisation des atomes dans la matière et trouve de nombreux champs d’application dans des objets courants.  

Tout commence en France au 18e siècle avec les minéraux  étudiés par Jean-Baptiste Romé de Lisle (1736-1790). Il montre que la forme des cristaux est due à une cause interne. René Just Haüy (1743-1822) a l’intuition qu’un cristal est un empilement régulier.

Ensuite, Max von Laue en Allemagne et les Bragg, père et fils, au Royaume-Uni ont montré comment déterminer  la structure atomique des cristaux. Ils ont ainsi ouvert la voie à la cristallographie moderne et ont reçu le prix Nobel de physique respectivement  en 1914 et 1915.

En tout, 23 prix Nobel ont été décernés dans ce domaine de recherche depuis 1914. L’année internationale fête ainsi le centenaire de la cristallographie.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site www.aicr2014.fr

La cristallographie est une science interdisciplinaire qui couvre les domaines de la chimie, de la  physique, de la science des matériaux, de la biologie, de la pharmacie, de la médecine et de la géologie. A Saint-Étienne, les laboratoires Hubert Curien et IMP-UJM utilisent la cristallographie dans certains de leurs domaines de recherche (films minces, surfaces et polymères, etc.)

Votre écran plat de téléviseur, la carte mémoire de votre ordinateur, certains médicaments, vous les devez à la cristallographie aux rayons X. Elle permet d’étudier les liaisons chimiques entre atomes, mais aussi de les modifier. Elle est ainsi à la base de presque tous les nouveaux matériaux !

Dans le futur, la cristallographie participera :

  •   à la lutte  contre les maladies des plantes et des animaux
  • au développement de vaccins et de nouvelles substances pour lutter par exemple contre la fièvre porcine ou le SIDA
  • à la création de nouveaux matériaux : plus isolants pour un gain énergétique, pour améliorer la qualité de l’eau, ou encore pour « verdir » l’industrie chimique en utilisant des solvants inorganiques  « verts » par exemple.

Les champs d’applications sont donc très vastes et concernent chaque être humain.

Retrouvez la cristallographie dans nos ressources numériques

Toutes les ressources citées sont accessibles à partir de l’ENT documentaire.

Attention !

La plupart des ressources sont en accès contrôlé. Accès libre si lien.

Sur Wikipédia : Cristallographie des macromolécules

Dans l’Encyclopaedia Universalis : cristallographie, goniomètre, diffraction des rayons X…

Sur Vidéothèque du CNRS : rechercher « cristallographie »  et cocher « en ligne »

Sur la base des livres numériques Scholarvox : cristallographie (tout) : 60 résultats

Sur Cairn : en ne prenant que revues et encyclopédie : +60 réponses

Sur Persée : une recherche simple avec cristallographie ou crystallography (tous champs)

Dans les Techniques de l’ingénieur : Cristallographie des macromolécules biologiques, par exemple

… etc.

Vous en connaissez plus sur la cristallographie et ses applications ?
N’hésitez pas à laisser un commentaire !