Gabriel García Márquez… hommage à l’homme au « réalisme magique »

« [...] on ne meurt pas quand on veut, mais seulement quand on peut. », écrivait-il dans « Cent ans de solitudes » en 1967…

Gabriel_Garcia_MarquezNé à Aracataca en Colombie, le 6 mars 1927 et décédé le 17 avril 2014 à México D.F, Gabriel José de la Concordia García Márquez, plus connu sous le nom de Gabriel García Márquez, reste l’un des écrivains les plus importants et représentatifs de la littérature hispano-américaine. Il est considéré comme le deuxième plus grand écrivain après Cervantès.

Icone du boom latino-américain suite à son roman « Cent ans de solitude » et principal représentant du réalisme magique, Gabriel Garcia Marquez, écrivain émérite était aussi un journaliste reconnu. Sa prolifique carrière compte de nombreux articles journalistiques, des essais, des chroniques, trente sept contes et récits, un script de théâtre et deux autres pour le cinéma, onze romans ainsi qu’une autobiographie.

La reconnaissance de son œuvre arrive au sommet en 1982 lorsqu’il reçoit le Prix Nobel de Littérature.

Ses œuvres principales sont : « Des feuilles dans la bourrasque » (1955), « Cent ans de solitude » (1967), « L’automne du patriarche » (1968), « Chronique d’une mort annoncée » (1981) et « L’amour aux temps du choléra » (1985).

«Gabo» ou «Gabito», surnom par lequel il est affectueusement appelé en Amérique Latine, laisse comme héritage ses récits, imprégnés de magie et de surnaturel dans un monde où tout peut arriver. Ses personnages, et le village mythique de Macondo font déjà partie des classiques de la littérature universelle.

La Bibliothèque Universitaire Tréfilerie rend hommage à la vie et l’œuvre de cet écrivain et vous propose une sélection de documents.