La psychose Ebola : le cap des 3000 victimes dépassé !

L’épidémie du virus Ebola est-elle désormais hors de contrôle ?

peste

Le virus Ebola qui tire son nom d’une rivière du Nord de l’actuelle République démocratique du Congo (ex-Zaïre) a été repéré pour la première fois en 1976. L’Afrique a connu depuis plus d’une vingtaine d’épidémie, mais celle qui touche actuellement l’Afrique de l’ouest est la plus meurtrière. Dans son rapport, l’OMS assure que «plusieurs milliers de nouveaux cas d’Ebola sont attendus au Liberia dans le futur». La gravité de l’épidémie est liée au virus lui-même, hautement contagieux mais aussi à la mobilité croissante des populations : autrefois limité aux campagnes, le virus a migré rapidement en zones urbaines. Aujourd’hui, la psychose qui entoure Ebola se révèle désastreuse, d’autant plus que les premiers cas d’Ebola viennent d’être diagnostiqués hors d’Afrique.

Après le rapatriement d’une infirmière française contaminée par le virus Ebola mi-septembre, tout dernièrement un médecin américain volontaire en Sierra Leone a été transféré aux Etats-Unis pour être hospitalisé en quarantaine dans une clinique.

« Ebola virus particles » par Thomas W. Geisbert, Boston University School of Medicine — PLoS Pathogens, November 2008 direct link to the image description page doi:10.1371/journal.ppat.1000225. Sous licence Creative Commons Attribution 2.5 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ebola_virus_particles.jpg#mediaviewer/File:Ebola_virus_particles.jpg

« Ebola virus particles » par Thomas W. Geisbert, Boston University School of Medicine

Depuis le printemps et la multiplication des cas d’Ebola, les pays africains ont fermé un à un leurs frontières avec les pays touchés par l’épidémie. Le conseil exécutif de l’Union Africaine était réuni le 8 septembre à Addis-Abeba pour établir un plan d’action face à la propagation du virus. Malgré l’appel de l’institution  à ouvrir de nouveau les frontières avec les pays concernés, beaucoup de pays restent sur leurs positions, à l’exception de la Côte d’Ivoire qui a repris ses vols récemment. L’isolement des pays touchés rend plus difficile l’acheminement de l’aide humanitaire et pourrait, s’il persiste, déclencher une catastrophe économique.

Le professeur Peter Piot, codécouvreur du virus Ebola, déclare : « Ebola n’est plus une épidémie, c’est une crise humanitaire » (entretien au magazine slate.fr du 30/09/14)

La psychose Ebola nous ramène aux pandémies passées et à toutes les décisions irrationnelles qui ont rythmé la découverte de nouveaux virus, de la peste noire au sida en passant par la grippe espagnole ou le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère). La peur du virus est bien souvent aussi contagieuse que l’épidémie elle-même…

 [learn_more caption="Pour mieux comprendre les peurs que les épidémies ont suscitées à travers l’histoire, la bibliothèque de santé vous propose de découvrir une sélection de titres sur le sujet. Cliquez ici pour en savoir plus..."]

- Virus émergents : vers de nouvelles pandémies ? / Claude Chastel

Les émergences virales chez l’homme ne sont pas des phénomènes nouveaux, mais depuis les années 1950-1970 le phénomène s’accélère. Parmi les multiples facteurs qui interviennent dans l’émergence ou la réémergence de ces maladies virales, l’homme est le principal responsable.

- Histoire de virus : de la variole au sida / Claude Chastel

Responsables de fléaux aussi redoutables que la variole et la fièvre jaune, et maintenant le sida, les virus ont une histoire qui se confond avec celle de l’humanité. Ils peuvent avoir un rôle plus insidieux comme les virus lents ou les virus oncogènes.

- Peste, contagion et martyre : histoire du fléau en Occident musulman médiéval / Mohammed Melhaoui

Tente de répondre aux interrogations relatives aux épidémies de peste dans les pays musulmans au Moyen Age, à partir de manuscrits d’époque et autres écrits du Maghreb et de l’Espagne musulmane. Montre que la contagion de la peste fut liée à une incompétence de la médecine savante qui usait de doctrines anciennes et à une jurisprudence théologique qui invitait à la résignation et au fatalisme.

- La peste noire, 1345-1730 : grandes peurs et épidémies / William Naphy et Andrew Spicer

Cette étude historique présente la propagation de la peste arrivée d’Asie centrale en 1347 à Messine et qui sévit pendant quatre siècles. Elle décrit l’adoption des dispositifs sanitaires en Europe, comme la gestion des corps des pestiférés. La peste a traumatisé les populations créant une peur collective qui s’est reportée sur les indésirables de la société, les vagabonds et les juifs.

- Comprendre les épidémies : la coévolution des microbes et des hommes / Norbert Gualde

Histoire de l’épidémie à partir de la coalition formée par le couple microbe-homme, le premier provoquant la survenance d’une entité possédant des potentiels de virulence, le second permettant l’installation de l’épidémie elle-même. Ce livre fait ressortir quatre grandes périodes épidémiologiques correspondant à d’importantes mutations anthropiques.

- Les épidémies terrassées : une histoire de pays riches / Patrice Bourdelais

Depuis la peste noire, les autorités des pays de l’Ouest de l’Europe concernés par une succession d’épidémies ont mis en place des politiques destinées à lutter contre ces fléaux.

 

- Les épidémies : un sursis permanent / Alfred et Hélène Werner, Nicholas Goetschel

Histoire des rapports entre épidémies et sociétés à travers les âges et les civilisations.

 [/learn_more]

C'est la zone de titre
Retrouvez également l’exposition Ebola dans le hall d’accueil de la BU Santé jusqu’au 31/10/2014 !