Pasolini dans la presse

« Insaisissable », « insatiable », « révolté », « passionné », « scandaleux »… les adjectifs ne manquent pas lorsqu’il s’agit de qualifier Pier Paolo Pasolini.

PasoliniNous avions d’ailleurs déjà nous-même rédigé un article intitulé « Pasolini le scandaleux » sur l’artiste dont la vie intense s’est achevée  de manière tragique le 2 novembre 1975 sur une plage près  d’Ostie.

Réalisateur, scénariste, romancier, poète, critique, intellectuel engagé italien, Pier Paolo Pasolini (Bologne 1922- Ostie, Rome, 1975) explora beaucoup de langages, tout en restant fidèle à sa poétique : donner la parole à ceux qui sont marginalisés, en défendant par ailleurs sa propre diversité face au Pouvoir homogénéisant et sa Nouvelle Préhistoire, la société de consommation. Au prix de sa vie…

« Io divoro la mia esistenza con un appetito insaziabile. Come finirà tutto ciò? Lo ignoro. [...] Sono scandaloso. Lo sono nella misura in cui tendo una corda, anzi un cordone ombelicale, tra il sacro e il profano. »

(« Je dévore mon existence avec un appétit insatiable. Comment finira tout cela ? Je l’ignore. […] Je suis scandaleux. Je le suis dans la mesure où je tends une corde, voire un cordon ombilical, entre le sacré et le profane. »)

Pier Paolo Pasolini

 Nous vous proposons suite à la projection du film d’Abel Ferrara mardi 17 novembre (que vous pouvez emprunter en BU si vous avez manqué la séance), une revue de presse autour de Pasolini :

Retrouvez également un article complet dans l‘Encyclopédie Universalis en vous connectant via l’ENT.

La projection du film a pris place dans la programmation de notre annuelle « Semaine culturelle » dont vous pouvez retrouver le programme complet en ligne :

culture des suds

Dernières séances le 20 novembre et le 5 décembre 2015…