Winter is Viking

 

Depuis quelques années, un souffle froid s’immisce dans notre culture populaire

Au cinéma, des films comme la Reine des neiges, Rebelle ou Dragons rencontrent un très grands succès, auprès des plus petits mais aussi des grands. Thorgal est devenu un classique de la BD. L’univers heroic fantasy en général est rempli de créatures mythiques venues du nord, que ce soit dans les jeux vidéo ou la littérature.

Bref, le froid fascine et le viking ne fait plus peur.

 Viking 1

Les Vikings sont partout

On a déjà vu dans un précédent article que la littérature policière venant des pays du nord occupait le devant de la scène. On avait essayé de trouver une explication dans l’intérêt pour ces pays eux-mêmes, en particulier pour leur modèle social.

Mais d’autres médias semblent surfer sur ce glacier, si bien que la culture nordique fascine de plus en plus et se retrouve un peu partout. Les séries télé, le cinéma, le jeu vidéo, la littérature et la BD, rien n’y échappe, et c’est surtout le genre de l’heroic fantasy qui la met en avant.

En première ligne la série télé à succès Vikings montre tout le potentiel de cette culture dans notre imaginaire populaire. On y voit les qualités de navigateurs, de guerriers mais aussi, moins connues, de commerçants et de politiciens qui caractérisaient les vikings.

Les films Valhalla Rising ou Outlander nous replongent dans la mythologie scandinave avec des mélanges de réalités historiques voire de science-fiction.

Le jeu vidéo Skyrim se déroule dans un univers inspiré de la culture viking : nom des personnages, neige et montagne, organisation politique des villages.

La musique metal, dont de nombreux représentant viennent des pays scandinaves, s’inspirent directement de la civilisation nordique ancienne, comme Manowar par exemple. Le viking metal est même un sous-genre reconnu.

Pourquoi les Viking sont si populaires

On peut noter deux facteurs importants à la popularité de cette civilisation

Casque viking, Musée d'histoire de Ringerike, Norvège

Casque viking, Musée d’histoire de Ringerike, Norvège

Premièrement, si les vikings fascinent autant, c’est en partie parce qu’ils n’existent plus et que nous en avons pour une grande partie une vision mythique. Cette civilisation éteinte a été remise en avant avec le courant romantique au 19e siècle, et ce courant a largement contribué à l’imaginaire que nous avons des vikings (mais aussi du Moyen-âge occidental en général). Par exemple, le mot même de drakkar est une pure invention du 19e siècle, et le casque à cornes n’est qu’un cliché non avéré.

Deuxièmement, à cause de ce « prisme » romantique, histoire et mythes se mélangent pour former ce qui deviendra l’heroic fantasy. Tolkien en a posé les bases au début du 20e siècle et, grâce au succès du genre, il est devenu l’un des grands vecteurs de la popularité de la culture nordique.

Bien sûr on pourrait trouver de nombreux autres liens.

En France, par exemple, on ne peut pas parler de culture scandinave sans parler de Régis Boyer. Spécialiste mondialement reconnu des civilisations de l’Europe du Nord, il a traduit près d’une quarantaine de livres, médiévaux et contemporains, de langue danoise, norvégienne, suédoise et islandaise. A cela s’ajoute de nombreux ouvrages sur l’histoire, la mythologie, la religion et la littérature scandinave. En élevant les civilisations nordiques au rang de domaines de recherche universitaire, il a ainsi apporté une large contribution à leur popularité.

La culture nordique fascine aussi parce qu’elle est lointaine de nous dans le temps, puisque c’est une civilisation éteinte, mais proche de nous géographiquement parlant. Du coup certains aspects de cet héritage proche détonnent avec notre culture judéo-chrétienne, encore bien vivante, comme le rapport à l’égalité, à la mort, à la religion, etc. D’autres civilisations plus lointaines (Proche-Orient, Asie) fascinent également mais touchent peut-être moins directement l’Occident, vu qu’il n’y a pas cet héritage aussi direct.

Photo d'Islande, prise par un bibliothécaire

L’islande : des bibliothécaires y vont ! et photographient

Cet héritage, justement, les premiers à en profiter sont les pays scandinaves eux-mêmes, qui voient dans cet engouement une redécouverte de leurs racines. Le viking est emblématique de ces pays et ils ne se privent pas de l’utiliser.

A retrouver et emprunter dans vos BU !