Nanowrimo, l’écriture kamikaze

 

50 000 mots en un mois, soit 1666 mots par jour environ. C’est le défi personnel que se lancent les nanoteurs du monde entier
Chris Baty

Chris Baty

ECRIRE DES ROMANS COMME LES VINGTENAIRES CREENT DES GROUPES DE MUSIQUE

C’est en 1999 à San Francisco que Chris Baty lance le concept du Nanowrimo : NAtional NOvel WRIting MOnth. Le but : écrire en un mois, du 1er au 30 novembre, un roman de 50000 mots, soit environ 175 pages. Baty a basé la longueur à atteindre sur le plus petit roman de sa bibliothèque, le meilleur des mondes, d’Aldous Huxley.

 

NaNoWriMo Calendar 2012 Fresh Ribbon A by Monda@NoTelling, on Flickr

NaNoWriMo Calendar 2012 Fresh Ribbon A by Monda@NoTelling, on Flickr

Le but n’est pas de produire de la qualité, mais de la quantité. Baty veut « écrire des romans comme les vingtenaires créent des groupes de musique ». Ils étaient 21 participants la première année, et leur but n’était pas de produire de l’art, mais de faire du bruit, et de rencontrer des filles !

UN CONCEPT ANTI-PROCRASTINATION

Ce qui bloque le plus souvent les aspirants-écrivains, c’est la peur de se lancer, le syndrome de la page blanche. Le nanowrimo pousse à l’action, permet de dépasser ses hésitations. Parce que finalement, si l’on trouve beaucoup de conseils pour devenir un écrivain, le meilleur moyen d’écrire… c’est d’écrire ! « You become a writer simply by reading and writing »

No plot, no problem”, le livre de Chris Baty, résume bien cette idée : il faut se lancer… Le Nanowrimo ne pose d’ailleurs que peu de limites : on écrit sur n’importe quel sujet, dans n’importe quel genre littéraire. On peut même soumettre une collection de nouvelles, et dans la langue qu’on veut. Les textes ne sont d’ailleurs pas relus, tout est basé sur la confiance.

LE POUVOIR DE LA DEAD LINE

Fabien Olicard, mentaliste, tente lui aussi l’aventure du NaNoWriMo, et évoque le pouvoir de la dead line.

Vous avez déjà participé à un NaNoWriMo ? Envie de tester ? N’hésitez pas à nous donner votre avis et à partager votre expérience !

A retrouver et emprunter dans vos BU