En touriste ou en historien, rien ne VAUBAN ! Episode 2

Après Saint-Martin-de-Ré en Charente-Maritime, Nous vous proposons de découvrir un autre exemple du génie de Vauban : Villefranche-de-Conflent dans les Pyrénées-Orientales.

Ce village médiéval, classé parmi les « plus beaux villages de France », lui doit son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2008, avec les 11 autres bâtiments dont il est l’auteur.

Construite au XIe siècle, Villefranche-de-Conflent est un village situé entre la vallée de Têt, du Caddy et de la Rotja, à la frontière franco-espagnole. Cet emplacement géographique idéal en fait un carrefour des marchandises qui n’échappera pas à la perspicacité de Vauban, sept siècles plus tard.

Dès sa fondation, la ville, enchâssée entre la Têt et le Caddy, est protégée par des remparts. Vauban les utilisera en y superposant un deuxième chemin de ronde pour renforcer la défense. Ce dispositif, repris directement l’architecture médiévale est d’ailleurs unique dans toute son œuvre.

Source : ouvrage numérisé disponible sur le site de la ville. Lien : http://www.villefranchedeconflent.fr/DetailElement.aspx?numStructure=80752&numElement=88730&numRubrique=498749

Source : ouvrage numérisé disponible sur le site de la ville

 

Vue du parapet

Vue du parapet

Une première gaine de circulation, voutée et percée de meurtrières, s’appuie sur les robustes murs de pierres. La seconde gaine circule au-dessus. Elle est protégée par une toiture en ardoises destinée à arrêter les tirs ennemis. Les assaillants sont ainsi soumis à deux plans superposés de feux : ceux qui proviennent du chemin de ronde et ceux qui proviennent du parapet au niveau supérieur.

 

Afin d’assurer en amont la défense du site, Vauban fera également construire un fort sur les hauteurs de Villefranche-de-Conflent : Le Fort Liberia. En temps de paix, il peut accueillir de cinquante à cent hommes de garnison.

Vue du Fort Liberia

Vue du Fort Liberia

 

 

L'escalier souterrain aux 1000 marches

L’escalier souterrain aux 1000 marches

Construit sur trois niveaux pour s’adapter aux contraintes du relief, Fort Liberia sera ensuite relié à la ville, au XIXème siècle, par un impressionnant escalier souterrain long de mille marches.

Vauban optimisera encore sa défense en investissant aussi une grotte naturelle, la Cova Bastera ou « grotte fortifiée », qu’il fera aménager en une redoute à canons.

La devise de Villefranche-de-Conflent « No commovebitur », qui signifie « elle demeurera inébranlable », est à l’image de ses fortifications imprenables et de sa mission de sentinelle protectrice des assauts militaires catalans.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le passionnant personnage de Vauban, les fortifications médiévales ou l’architecture militaire en France, plusieurs ouvrages sur ces thèmes sont à votre disposition à la BU Tréfilerie.
Nous vous en avons fait une petite sélection, à consommer sans modération :

Vauban, « le vagabond du Roi Soleil »

Les constructions défensives en France du Moyen-Age à nos jours