Votre BU vous emmène au Brésil…

Les 14 et 15 novembre, les Belles Latinas vous ont laissé un avant-goût de Brésil. Vous vous verriez bien à Rio de Janeiro mais vous avez vos partiels à passer, difficile en plus de prévoir le budget voyage avec Noël qui arrive et, oui, le passeport c’est assez long à (re)faire…Pas d’inquiétude, munissez-vous de votre carte de lecteur (à jour quand même) et on vous emmène !

Autant vous prévenir, même si Rio et son Carnaval scintillent de paillettes, les romans des auteurs brésiliens ne cachent rien des ombres d’un pays en proie à d’énormes disparités économiques.

 …A Rio…

Bahiadetouslessaints

Bahia de tous les saints – Jorge Amada ©

Avec Bahia de tous les saints écrit en 1944, Jorge Amado nous entraînait déjà dans les galères d’un jeune Noir brésilien au sein des bas-fonds de la province de Bahia.

Plus contemporain, le collectif « Je suis favela »  nous plonge au fil des nouvelles dans un quotidien dur qui décrit avec réalisme une situation actuelle explosive.

Et même au sein de la pension de famille de Frei Betto, vous ne pourrez pas échapper au crime alors qu’un cadavre est découvert à l’Hotel Brasil. Au-delà de l’enquête policière, vous aurez l’occasion de faire face à un monde d’exclus de la société brésilienne contemporaine.

 

Vous avez le cœur bien accroché ? Visionnez l’adaptation du roman de Paulo Lins, La cité de Dieu. Au cœur des favelas, la criminalité n’a de nouveau plus rien d’une fiction glamour.

 

Marre de Rio ? Le Brésil est le plus grand pays d’Amérique du Sud et ses auteurs vous permettent de sortir de la mégalopole.

…Et en dehors de la capitale…

DeuxFreres

Deux Freres – Milton Hatoum ©

Partons à Manaus avec Milton Hatoum et son roman Deux frères pour suivre la chute d’une famille et les mutations du pays, racontée par un domestique métisse.

Partons encore à Sao Paulo, où Luiz Ruffato nous plonge dans la vie de tous les jours de la plus grande ville d’Amérique latine. Dans cette mégalopole, ça grouille, ça vit, ça parle, frénétiquement et sans cesse. Vous en aurez peut-être le tournis au sein de cette mosaïque de personnages mais vous capterez alors le rythme trépidant de la ville.

Sortons à présent des sentiers battus et des grandes villes avec Rubens Figueiredo. Dans son roman Passager de la fin du jour, nous suivons Pedro, libraire dans une ville brésilienne du Tirol, qui part en bus retrouver sa fiancée dans une banlieue excentrée. Le temps d’un trajet, nous voilà témoins d’un Brésil méconnu des guides touristiques, alors qu’une émeute se prépare.

Charbon animal

Charbon animal – Ana Paula Maia ©

De nouveau en dehors des sentiers battus, Ana Paula Maia nous projette dans un monde du travail rude et éprouvant en suivant le parcours d’un pompier, d’un employé d’un crématorium et d’un mineur. Dépaysement complet garanti ! Pour Rolling Stones Brasil, « Impossible d’échapper à cette femme. Elle lit Dostoïevski et recrache du Tarantino », tout un programme de lecture.

Si vous n’avez que peu de temps pour lire, piochez au hasard du recueil Des nouvelles du Brésil. Vous trouverez forcément votre bonheur parmi des auteurs brésiliens contemporains qui, par leur écriture singulière et leurs courts récits, participent à renouveler l’image de leur pays.

Vive-Le-Peuple-Bresilien

Vive le peuple brésilien – Joao Ubaldo Ribeiro ©

Enfin, pour les curieux et les passionnés d’histoire, n’hésitez pas à succomber à Joao Ubaldo Ribeiro qui vous emmène dans un voyage dans le temps, retraçant les épisodes majeurs de l’histoire brésilienne sans se départir de sa jolie plume narrative. Son titre résume l’idée de cette quête d’identité : Vive le peuple brésilien.

 

…Vous voilà revenus à Saint-Etienne et vous êtes nostalgiques de votre voyage.

Prolongez votre découverte du Brésil par une sélection d’ouvrages disponibles à la BU !

 

Pixabay CC0 Avion Nuages