BUtiner

♪ Vive le vent, vive le vent, vive l’écran d’hiver ♫

Pourquoi ne pas profiter des vacances de Noël  et des longues soirées d’hiver pour  (re)découvrir  quelques films que la bibliothèque universitaire de Tréfilerie met à votre disposition dans le rayon Cinéma du pôle Arts Lettres et Langues ?

A peine sortis de  la neige, commençons par les pays scandinaves et plus particulièrement par le Danemark : si vous aimez les séries, les incontournables enquêtes policières de Sarah  Lund dans « The killing » sauront vous tenir en haleine (givrée). Les saisons 1 et 2 sont déjà disponibles en rayon.

Un noël autour des DVD de la BU… Pourquoi pas ?

Vous avez tous au moins entendu parler du film « Drive » de Nicolas Winding Refn mais connaissez-vous ses films antérieurs ? Si vous voulez commencer à la source, la trilogie « Pusher » ouvre le bal mais attention, filmographie déconseillée aux âmes sensibles… Vous y rencontrerez un acteur danois qui est désormais une star internationale. Tiens, d’ailleurs son frère joue dans la saison 1 de « The killing ». Mads et Lars…Trouvez le nom de famille en remettant une bûche dans la cheminée.

Thomas Vinterberg a tourné deux films sur un thème aussi difficile que celui de la pédophilie : « Festen » en 1998 a obtenu le prix du jury au festival de Cannes  et « La chasse » en 2012 a valu le prix d’interprétation masculine de ce même festival à l’acteur principal (et oui, encore lui !).

Vous pouvez aussi emprunter « Revenge » [Oscar 2011 du meilleur film en langue étrangère et le Golden Globe du meilleur film étranger] de l’excellente réalisatrice Susanne Bier « Brothers » le film américain sorti en 2010 avec Jake Gyllenhaal, Tobey Maguire  et Natalie Portman est un remake du film éponyme tourné en 2004 par cette cinéaste.

Une petite comédie complètement déjantée vous tente pour finir l’année dans la bonne humeur ? Vous trouverez dans « Les bouchers verts » de Anders Thomas Jensen plusieurs bonnes raisons de tester le foie gras végétarien cette année…

Enfin, si vous souhaitez voyager dans le temps, que diriez-vous d’un séjour à la cour de Copenhague au 18ème siècle ? Laissez-vous emporter par la passion secrète qui bousculera le destin d’une nation : « A Royal affair » de Nikolaj Arcel (2012).

Glædelig jul !*

* Joyeux noël ! (en danois)

Pour les trouver facilement en rayon, suivez le guide… (et cliquez sur le titre)

The Killing ; Drive ; Pusher ; Revenge ; Brothers ; Les bouchers verts ; A Royal Affair

Moteur ! La BU santé fait son cinéma…

illustration3

Si vous êtes A bout de souffle, que pour vous La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, tentez La grande évasion !

La BU Santé, dans son nouveau rôle, vous propose un travelling sur le cinéma actuel.

Que vous soyez Docteur Jekyll ou Mr. Hyde, il y aura forcément un  DVD pour vous*

Action ! Ça tourne !

 

*Conditions de prêt : possibilité d’emprunter dans notre fonds détente 2 DVD pour 3 semaines en plus des 6 ouvrages autorisés

Ecouter un extrait de « Pépites brésiliennes »… Brésil toujours !

Plus sur l’auteur :

Ecrire pour voyager et voyager pour écrire

Jean Yves Loude est né en 1950, à Lyon. A vingt ans, il a obtenu son diplôme universitaire à l’École Supérieure de Commerce de Lyon. Après cela, il s’est précipité vers les horizons lointains d’Asie. A partir de là, il ne cesse pas de concilier ses deux passions : écrire pour voyager et voyager pour écrire.

En effet, sa quête de l’humain l’a poussé à écrire sur la diversité des peuples et à enrichir à chaque voyage son écriture. Il a fait ses premières gammes d’écrivain en tant que critique musical et cinématographique. Puis, avec sa compagne Viviane Lièvre, il part vivre chez les Kalash au Pakistan. De l’aventure, il a écrit trois livres et une dizaine de publications en revue, et il a fait un doctorat en anthropologie. Parallèlement, il a produit des scénarios pour le réalisateur de films tunisien Fitouri Belhiba.

Le goût pour les échanges entre les cultures l’a entraîné à écrire un Dialogue en Noir et Blanc qu’il a publié avec l’écrivain camerounais Kum’a Ndumbe III. C’est le début d’un parcours africain qu’il poursuit au Maghreb, en Afrique de l’ouest, au Cap-Vert, à Lisbonne, à São Tomé et au Brésil. Il a publié des récits comme Le Roi d’Afrique et la Reine Mer (Ed. Actes Sud) ou Cap-Vert, Notes Atlantiques (aussi chez Actes Sud). Il a produit des carnets poétiques et de nombreux romans pour la jeunesse. Grâce à son expérience au Cap-Vert, il a procédé, en 1999, à la compilation de musiques traditionnelles du pays, Cap-Vert, un archipel de musiques. De retour en France, il a beaucoup travaillé dans les banlieues ; il a participé à des ateliers de créativité avec des enfants et a contribué à de nombreux recueils de mémoires.

Ses dernières parutions sont : Lisboa, na cidade negra, publié en 2005, et Coup de théâtre à São Tomé édité par Actes Sud, en 2007, et qui a remporté le Prix littérature Radio France Internationale. Jean Yves Loude a aussi écrit Tanuk le maudit, publié chez Belin, en 2007, qui a fait partie de la Sélection du Prix des Incorruptibles, l’album de dessins La sanza de Bama, en 2008, et Clara au pays des mots perdus, publié par l’éditeur Tertium en 2009.

Il a également publié Planète Brasília en 2008, et sa nouvelle aventure-enquête au Brésil, intitulée Pépites Brésiliennes, en 2012. (Ces deux derniers ouvrages sont disponibles en BU Tréfilerie.)

Découvrir en podcast le livre de Ana Paula Maia : « Charbon animal »

Zoom sur l’auteur :

Elle lit Dostoïevski et recrache Tarantino

 

Ana Paula Maia est née à Rio de Janeiro en 1977. Fille d’un professeur, Ana Paula a eu une enfance relativement proche des livres chez elle. Cependant, l’école ne l’a pas aidée dans la construction d’une habitude littéraire, si chère à l’écrivain… Elle se souvient qu’elle n’aimait pas lire, et le faisait par obligation.

Quand elle avait sept ou huit ans, sa mère lui offrait des collections de livres d’histoires enfantines. Pendant son enfance Ana Paula ne lisait pas Monteiro Lobato mais Blanche Neige..

Dans ces histoires de princesses, il y avait des petits enregistrements de musique, car elle préférait les écouter et regarder les images que lire. Elle  les relisait beaucoup, surtout parce que c’était de petites histoires qui pouvaient être lues très rapidement.

Ses premiers contacts avec la littérature se sont passés pendant son enfance à l’âge de douze ou treize ans. Pendant son adolescence, Ana Paula n’a eu aucun contact avec des livres. Ses hormones d’adolescente ne lui permettaient de rien lire ! C’est à partir de l’âge de dix-huit ans qu’elle retourne à la lecture avec une grande intensité.

Elle n’a pas de réponse pour la fréquente question comment attirer les jeunes vers la lecture, mais elle sait qu’il faut une prise d’initiative de l’extérieur vers l’intérieur et non le contraire. Elle dit que la littérature est une rencontre très particulière et il est difficile de dire à un jeune qu’il est important de lire un livre s’il n’a pas en son intérieur un besoin de chercher quelque chose davantage.

Ana Paula Maia publie son premier recueil de nouvelles en 2003 puis fait partie de plusieurs anthologies nationales et internationales.

 

Un peu de lectures… autour du Brésil

Retrouvez une sélection de documents autour du Brésil via notre catalogue de bibliothèque :

Comme par exemple…

Product DetailsProduct Details

Mais encore bien d’autres dans les catégories suivantes :

  1. Brésil : histoire du peuple brésilien
  2. Brésil : puissance émergente du 21 siècle
  3. Brésil : architecture, musique, cinéma…
  4. Brésil : contes, romans, poésies, essais…
  5. Brésil : préparer son séjour
  6. Brésiloscopie : regards sur la société, l’économie, la politique…

Que vous pouvez retrouver et emprunter en BU dès à présent !