1ère guerre mondiale

A la onzième heure, du onzième jour, du onzième mois…

Il y a 100 ans, prenaient fin les hostilités de la Grande Guerre. L’Armistice, signé en forêt de Rethondes à 5h15 le 11 novembre 1918, prévoyait en effet un cessez-le-feu à 11h00 sur le front franco-belge.

 

La Une de la Loire républicaine du 12 novembre 1918. source : Archives départementales de la Loire

La Une de la Loire républicaine du 12 novembre 1918. source : Archives départementales de la Loire

Lire la suite…

1917, bouleversements sur tous les fronts…

C’était il y a 100 ans : les Etats-Unis entraient en guerre, les Russes connaissaient deux révolutions, les Canadiens se forgeaient une identité nationale dans les combats, les Poilus, excédés par la durée du conflit, l’âpreté et la folie des combats, multipliaient les mutineries. Blogbuster évoque cette année encore le premier conflit mondial à l’occasion des commémorations de son centenaire.
i want you

La fameuse affiche de James Montgomery Flagg de 1917, pour le recrutement des troupes (Library of Congress)

Lire la suite…

1916 : une année meurtrière, de Verdun à la Somme

Depuis 2014 pour la première commémoration, Blogbuster revient année par année sur les événements de la première guerre mondiale. Cette année, nous vous proposons donc de revenir sur cette terrible année 1916 et sur les commémorations du centenaire des grandes batailles de Verdun et de la Somme!

1916 « La bataille de la Somme »

Quand l’année 1916 débute, la guerre est enlisée depuis deux ans. Les rêves de victoires rapides ont disparu dès la fin de 1914. Sur le front ouest en particulier, les troupes sont enterrées dans leurs tranchées et les positions bougent peu, malgré les actions de l’artillerie et les offensives meurtrières qui ne donnent que des résultats dérisoires et provisoires en terme de gain de terrain.

Lire la suite…

1915 : il y a un siècle, la Grande Guerre s’enlisait…

L’an dernier, vous n’avez pas pu y échapper, l’on commémorait le centenaire du déclenchement du premier conflit mondial. La Bu Tréfilerie s’était d’ailleurs associée à ces commémorations avec des présentations d’ouvrages et des articles sur BlogBUSTER.

Pour autant, si l’année 2014 a été marquée par de nombreux temps forts, les commémorations de cette guerre, qui marqua une rupture si majeure dans l’histoire universelle, ne sont pas closes et se poursuivront jusqu’en 2018. L’occasion pour la BU de revenir sur l’année 1915.

Lire la suite…

Guerre de 14-18 : se souvenir aussi de « l’auteur inconnu »…

Les écrivains n’ont pas été épargnés par cette guerre aux plus de 18 millions de morts… Certains seront inscrits au Panthéon comme Alain Fournier, Aristide Bruant, Charles Péguy, d’autres ne connaitront pas les honneurs comme tous ces anonymes dont la plume n’était pas le métier…

La « littérature de guerre » se présente sous plusieurs formes : lettres, journaux, enquêtes, romans, poésies, etc. toujours publiés sous contrôle de la Censure. Certaines œuvres sont passées à la postérité comme « Le feu » d’Henri Barbusse, primé au Goncourt en 1916 ou bien « Orages d’acier » d’Ernst Jünger publié en 1920, roman de la guerre par excellence.

D’autres écrits seront peu connus et ne profiteront pas de la notoriété de leur auteur comme « Le grand troupeau » de Jean Giono . Ces romans et poésies, chefs d’œuvre de la littérature de guerre, ne doivent pas pour autant occulter la qualité des récits de simples soldats

Lire la suite…