Assises Internationales du Roman

Assises du Roman 2018 : une star d’outre-Manche s’invite à la BU !

Au fil de ses romans Jonathan Coe propose une critique à la fois acerbe et hilarante de la société anglaise. Deux monitrices étudiantes ont animé une rencontre publique avec cet auteur à la BU Tréfilerie. Elles reviennent sur cette matinée passée avec un écrivain « pas si cynique que ça ».

Lire la suite…

Rencontre avec J.Coe : Participation des lycéens de Simone Weil et d’Hector Berlioz !

Dans le cadre des Assises Internationales du Roman, en collaboration avec la Villa Gillet, Jonathan Coe sera l’invité de cette nouvelle édition !
La richesse et le dynamisme de cette rencontre-écrivain résident dans la diversité des regards des étudiants, enseignants, lycéens et grand public sur l’écriture.
Les lycéens de Simone Weil à Saint-Priest-en-Jarez et les lycéens d’Hector Berlioz de la Côte-Saint-André ont préparer activement cette rencontre.

Le journal CNews a recueilli leurs avis…

Merci à eux pour leur implication et rendez-vous le 25 mai avec J.Coe (ATRIUM BU Tréfilerie – 10h30-12h) !

Petit retour des lycéens après évènement

 

Assises Internationales du Roman 2017 : quand l’horreur s’exprime dans la littérature argentine

Cette année, contrairement aux deux années précédentes, c’était au tour de la Médiathèque de Tarentaize, toujours en collaboration avec la BU Tréfilerie, d’avoir l’honneur de recevoir dans le cadre des AIR 2017 l’une des auteurs les plus en vogue en Amérique Latine, la maîtresse du fantastique argentin, nous avons nommé Mariana Enriquez.

mariana blog

Imaginez un mélange du style Cortazarien, Puiguien et Spielbergien, avec une touche féministe et vous obtenez le style de Mariana Enriquez. En tout cas c’est ce qu’il nous a été donné de voir mercredi 31 mai à la Médiathèque de Tarentaize. Née à Buenos Aires en 1973, la romancière, nouvelliste et journaliste a révélé un trait bien particulier la caractérisant : un goût immodéré pour l’horreur, le macabre et le gothique.

Lire la suite…

Assises Internationales du Roman 2016 : Let the sunshine in !

Imaginez un roman sombre qui vous laisse des bleus à l’âme. Imaginez une romancière à la personnalité lumineuse qui vous met du baume au cœur. Vous obtiendrez « Ruby » et son auteur Cynthia Bond : voilà le détonant mélange qu’a rencontré le public mercredi 25 mai à la Bibliothèque Universitaire Tréfilerie.

rubyL’écriture du roman a servi à exorciser un passé douloureux. L’auteur encourage d’ailleurs tout un chacun à poser sur le papier son vécu, ses histoires et ses propres expériences. Transcender la douleur  en force, telle est la recette pour renaître de nos cendres. Ainsi, les larmes des esclaves sont descendues dans la terre pour y devenir diamant et leur sang pour y devenir rubis : y-a-t-il plus belle image pour donner à  l’histoire d’une partie de l’humanité un sens à cette souffrance, qui au lieu d’être restée  vaine a engendré un trésor au sens noble du terme ?

Lire la suite…

Born in the USA : la vidéo !

Que vous ayez raté la soirée ou que vous souhaitiez la revivre « parce que c’était trop bien », la vidéo des dernières rencontres dans le cadre des Assises Internationales du Roman est désormais en ligne !

L’occasion d’écouter la lecture des premières pages par l’auteur himself et de découvrir un peu plus son univers, le tout « in english please ». Lire la suite…