BU Santé

La recherche stéphanoise à la Station Spatiale Internationale

Depuis le 4 avril 2018, une expérience d’ingénierie cellulaire issue d’un laboratoire de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne est en cours au sein de la Station Spatiale Internationale. Elle permet d’étudier l’effet de la micropesanteur sur des cellules souches mésenchymateuses humaines.

 Le 4 avril 2018, des cellules souches osseuses étaient placées dans un cargo Dragon d’une fusée pour être envoyées dans la station spatiale internationale.

Mélanie Dhayer

Pour mieux comprendre les enjeux de cette aventure spatiale, la BU Santé est allée interviewer Mélanie Dhayer, doctorante à l’UJM au laboratoire INSERM-SAINBIOSE de la Faculté de médecine de Saint-Étienne.

 

 

 

 

Lire la suite…

Files to Watch

Tout savoir sur la physiologie humaine dans l’espace

Entretien avec Laurence Vico, directrice du laboratoire Inserm-Sainbiose à l’UJM

Que savons-nous des effets de l’espace sur notre corps humain ? Jusqu’au 29 mai 2018, les BU de Saint-Etienne et de Roanne accueillent en partenariat avec le Master 1 Ingénierie de la santé une exposition sur ce thème. Pour aller plus loin , l’équipe de la BU Santé est allée interviewer Laurence Vico, Directrice du laboratoire Inserm-Sainbiose, dont l’un des axes de recherche porte sur les changements que les vols spatiaux induisent sur la structure des os.

Laurence Vico, Directrice du laboratoire SAINBIOSE

Franck Lethimonnier, Directeur de l’Institut Technologie pour la Santé et Laurence Vico

Lire la suite…

A la BU Santé de Saint-Etienne, les étudiants pratiquent la dissection virtuelle

Pour la première fois en France, une bibliothèque universitaire offre un accès large aux étudiants et enseignants à une table d’anatomie 3D : l’Anatomage Table. Cet outil de simulation numérique développé par l’Université de Stanford aux Etats-unis est en train de révolutionner l’apprentissage de l’anatomie et de faire évoluer à toute vitesse les pratiques des enseignants dans cette discipline.

L’anatomie humaine 3D grandeur nature

Imaginez tout simplement une table géante permettant de visualiser un corps humain à son échelle. La table fournit 3 modèles différents de corps humains homme ou femme qu’il est possible de disséquer, en faisant apparaître et disparaitre les structures souhaitées pour mieux comprendre leurs liens et les mémoriser plus facilement.

Lire la suite…

Étudiants de santé en souffrance : une cellule de soutien psychologique à la faculté de médecine de Saint-Etienne

Le mal-être ressenti par nombre de futurs médecins durant leur cursus est un tabou qui peine à se briser. Retour sur une situation préoccupante, et sur les initiatives de l’Université face à cette réalité.

Lire la suite…

LE MOT DE CAMBRONNE DANS (PRESQUE) TOUS SES ETATS – Episode 3 : L’art et la matière

Dernier épisode d’une série passionnante. Quand l’art exhibe ce qu’on évertue tous à cacher…

C’est de l’art ou du cochon ?

Les artistes se sont intéressés, eux aussi, à nos fluides (sperme, sang, urine, excrément), que ce soit pour les étudier, eux et leurs « qualités plastiques », ou tout simplement en considérant que le corps de l’artiste (et ce qui en sort) est une œuvre artistique. Les liquides corporels sont devenus des matériaux artistiques à part entière à partir du XXe siècle (actionnistes viennois, Journiac, Warhol…).

Wim Delvoye  est l’un de ceux qui s’adonnent à l’Art fécal. Il a ainsi construit un gargantuesque dispositif mécanique reproduisant le système digestif humain et produisant… des étrons (Cloaca, 2000).

Lire la suite…