La recherche stéphanoise à la Station Spatiale Internationale

Depuis le 4 avril 2018, une expérience d’ingénierie cellulaire issue d’un laboratoire de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne est en cours au sein de la Station Spatiale Internationale. Elle permet d’étudier l’effet de la micropesanteur sur des cellules souches mésenchymateuses humaines.

 Le 4 avril 2018, des cellules souches osseuses étaient placées dans un cargo Dragon d’une fusée pour être envoyées dans la station spatiale internationale.

Mélanie Dhayer

Pour mieux comprendre les enjeux de cette aventure spatiale, la BU Santé est allée interviewer Mélanie Dhayer, doctorante à l’UJM au laboratoire INSERM-SAINBIOSE de la Faculté de médecine de Saint-Étienne.

 

 

 

 

Lire la suite…

Files to Watch