cinéma

C’est la saison des festivals ! Retour sur Cannes et ses palmes d’or les plus marquantes…..

La 70e édition du Festival de Cannes a eu lieu du 17 au 28 mai. Après des débuts difficiles (sa première édition devait se tenir en septembre 1939), c’est  seulement le 20 septembre 1946 juste après-guerre que le rideau peut enfin se lever sur ce festival.  Retour sur des pépites cinématographiques à voir et à revoir… et dont le choix n’engage que l’auteure de l’article !!!

19471947 Dumbo de Ben Sharpsteen

Qui l’eut cru, c’est un dessin animé : Dumbo, de Ben Sharpsteen qui reçoit la palme d’or en 1947. Avec seulement 64 minutes, Dumbo est le plus court des longs métrages d’animation de Disney.  C’est aussi l’un des moins prétentieux mais il reste l’un des plus achevés graphiquement.

Lire la suite …

Populaire comme Prévert

 

Quand la vie est un collier
Chaque jour est une perle
Quand la vie est une cage
Chaque jour est une larme

1900-1977…

Voici 40 années que le poète s’en est allé en laissant « Le cancre » endeuillé..

« Il dit non avec la tête,
Mais il dit oui avec le cœur
Il dit oui à ce qu’il aime
Il dit non au professeur »

avec son siècle en 1900, élevé au sein d’une famille aimante, Lire la suite …

« I, Daniel Blake » : le poing levé de Ken Loach

Déshumanisation, aberrations, enfer administratif… Le dernier film de Ken Loach peint un portrait glaçant de ce qu’est devenue l’administration de son pays à travers le parcours de Daniel et de Rachel, ses deux personnages principaux, en butte à la mécanique des Jobs Centers…

Sa première Palme d’or en 2006 récompensait « Le vent se lève » qui traitait du conflit irlandais, sujet délicat et douloureux. Cette deuxième Palme d’or récompense un film qui donne un authentique « coup de pied » dans les institutions et dans les aberrations dont elles accouchent. C’est un véritable chemin de croix que le spectateur est invité à suivre, une descente aux enfers dont on ressort larmoyant et révolté.

Lire la suite …

Et la lumière fut !

Le 2ème film du réalisateur danois Nicolas Winding Refn, « Bleeder », a été restauré et diffusé dans le cadre du Festival Lumière de Lyon les 12 et 13 octobre derniers. Sorti au Danemark en 1999 et inédit en France, il sera en salles le 26 octobre prochain.

mads_mikkelsen_nicolas_winding_refn_66eme_festival_de_venise_mostraQue dire de ce deuxième long métrage ? Dans la lignée de « Pusher » qui le précède et dont il reprend les trois principaux acteurs : Mads Mikkelsen, Kim Bodnia et Zlatko Buric, Nicolas Winding Refn dépeint le désenchantement d’une bande de trentenaires. La vie quotidienne maussade dans des rues taguées s’écoule entre un snack miteux, un vidéoclub défraîchi et une boîte de nuit glauque. Lire la suite …

Osamu Tezuka : l’origine du phénomène manga ?

Manga, Japan Expo, Cosplay… Depuis plusieurs années maintenant, un souffle japonais semble bien balayer le territoire culturel français. Retour sur l’influence d’un auteur clé : Osamu Tezuka.

La Japan Expo et le Cosplay

Profitons de l’occasion de la Japan Expo 2016 pour nous intéresser un peu aux mangas et à un des auteurs décrété être la source des principaux codes du genre : Osamu Tezuka, le « Manga no Kamisama » (à traduire par le modeste « le dieu du manga »)…

Le « dieu du manga »

Lire la suite …