littérature

Y aura-t-il de la littérature à noël ?

C’est la dernière ligne droite pour faire vos cadeaux et vous lisez peut-être cet article dans la file d’attente d’un grand magasin bondé, pour faire passer le temps… Mais vous pouvez aussi profiter de ces vacances pour découvrir les derniers ouvrages de littérature française « prix 2014  » : la BU Tréfilerie les a déjà !

Patrick Modiano à Stockholm pour son Nobel

 

Vous pouvez donc les emprunter ou les réserver s’ils le sont déjà. On vous demandera juste de ne pas les offrir aux pieds du sapin… Même si ce sont de beaux cadeaux !

A tout seigneur tout honneur. On commence par Patrick Modiano, Nobel 2014 oblige, pour l’ensemble de son œuvre.

 

 

Lire la suite…

Juan Goytisolo : Prix Cervantes 2014

Auteur, mais aussi homme libre, critique engagé, chantre de la civilisation arabo-maghrébine…

Juan Goytisolo in Instituto Cervantes BerlinNé à Barcelone en 1931, Juan Goytisolo a reçu de nombreux prix littéraires (Europalia, Octavio Paz, Juan Rulfo), et en 2014 lui est attribué le prix Cervantès qui est le plus grand prix de la littérature hispanique. Ce prix récompense l’œuvre d’une vie.

Juan Goytisolo est issu d’une famille bourgeoise, il a deux frères connus ; José Agustin , poète célèbre, et Luis, écrivain reconnu. Emmanuelle Souvignet, agrégée d’espagnol et maitre de conférences à l’UJM, lui a consacré une étude, « Luis Goytisolo, une écriture entre ville et campagne », éditée aux PUSE en 2011.

Lire la suite…

Guerre de 14-18 : se souvenir aussi de « l’auteur inconnu »…

Les écrivains n’ont pas été épargnés par cette guerre aux plus de 18 millions de morts… Certains seront inscrits au Panthéon comme Alain Fournier, Aristide Bruant, Charles Péguy, d’autres ne connaitront pas les honneurs comme tous ces anonymes dont la plume n’était pas le métier…

La « littérature de guerre » se présente sous plusieurs formes : lettres, journaux, enquêtes, romans, poésies, etc. toujours publiés sous contrôle de la Censure. Certaines œuvres sont passées à la postérité comme « Le feu » d’Henri Barbusse, primé au Goncourt en 1916 ou bien « Orages d’acier » d’Ernst Jünger publié en 1920, roman de la guerre par excellence.

D’autres écrits seront peu connus et ne profiteront pas de la notoriété de leur auteur comme « Le grand troupeau » de Jean Giono . Ces romans et poésies, chefs d’œuvre de la littérature de guerre, ne doivent pas pour autant occulter la qualité des récits de simples soldats

Lire la suite…

Lisbonne e(s)t le Portugal

« Lisbonne était plus que la capitale du pays. Elle était la raison d’être de son indépendance », Oliveira Martins, XIX siècle

 P1010500Quelques aquarelles dans l’atrium pour nous faire découvrir ou redécouvrir Lisbonne, une ville appréciée dès sa fondation par un illustre navigateur qui lui aurait peut être donné son nom d’origine « Olisippo » à la fin de son Odyssée…

« Lisbonne est le Portugal et le Portugal est Lisbonne ».

Lire la suite…