Guerre de 14-18 : se souvenir aussi de « l’auteur inconnu »…

Les écrivains n’ont pas été épargnés par cette guerre aux plus de 18 millions de morts… Certains seront inscrits au Panthéon comme Alain Fournier, Aristide Bruant, Charles Péguy, d’autres ne connaitront pas les honneurs comme tous ces anonymes dont la plume n’était pas le métier…

La « littérature de guerre » se présente sous plusieurs formes : lettres, journaux, enquêtes, romans, poésies, etc. toujours publiés sous contrôle de la Censure. Certaines œuvres sont passées à la postérité comme « Le feu » d’Henri Barbusse, primé au Goncourt en 1916 ou bien « Orages d’acier » d’Ernst Jünger publié en 1920, roman de la guerre par excellence.

D’autres écrits seront peu connus et ne profiteront pas de la notoriété de leur auteur comme « Le grand troupeau » de Jean Giono . Ces romans et poésies, chefs d’œuvre de la littérature de guerre, ne doivent pas pour autant occulter la qualité des récits de simples soldats

Lire la suite…